( 2 mai, 2009 )

la fin d’une longue errance dont le gôut trop amer est encore bien présent

Le bout du chemin      ecoregion2.jpg   

 

Tu sors de l’ombre,

De ce brouillard épais

Qui trop longtemps t’a étouffé

 

Ton coeur bien sombre

Renaît à la vie, doucement

A battre et rêver il réapprend.

 

Tu effaces avec patience

Les erreurs de ton passé,

Ces erreurs qui ont tout bouleversé.

 

Fini ta longue errance

Cette solitude, cet isolement,

Ce sentiment d’être bien moins qu’avant.

 

Tu sais pourtant que tu portes ta croix

Et que le bout du chemin est encore bien loin.

Tu as toujours tant de chagrin!

 

Tu as bien compris la loi:

Le bonheur ne s’acquiert

Qu’au prix de sacrifices très chers.

 

Cependant cette force tu l’as en toi,

Même si elle est en latence,

Elle élabore sa résurgence.

|